Comité de Soutien à Radio Vitamine
Comité de Soutien à Radio Vitamine

Menu

PP

Initiales P.P….   pour ProPaganda ?

P. P ce sont les initiales d’une journaliste de presse locale, Mme Peggy Poletto,  qui a signé la majorité des articles publiés entre 2011 et 2015 sur l’affaire Radio VITAMINE ou M. Lazare GROUNE.

Certains de nos membres ont eu l’honneur et le privilège de rencontrer P.P en chair et en os en Janvier 2016. 

Nous avions tout naturellement osé questionner P.P sur la raison pour laquelle un certain nombre de faits avérés concernant l’affaire VITAMINE n’avaient jamais été évoqués dans ses nombreux articles « à charge », 

Nous lui avons demandé pourquoi M. Lazare GROUNE qui était régulièrement  cités dans chacun de ses articles n’avait, néanmoins, jamais eu la possibilité de pouvoir répondre, conformément aux règles déontologiques de base des journalistes.

La réponse de P.P ne manqua pas de nous surprendre, nous vous la livrons en substance:

Mme Poletto répondit à nos questions de la façon suivante  « Moi je n’ai fait que reprendre ce que dit le parquet, je n’invente rien, donc on ne peut  rien me reprocher de ce point de vue ! »

Chère Peggy, on peut ne rien inventer et … pour autant omettre des faits… ou pire encore… écrire des choses non vérifiées et fausses !

La profession de « gazetier » différant sensiblement de celle de Journaliste. En effet chère Mme P. Poletto, le journaliste enquête quand le gazetier se contentera de relater les dires des uns ou des autres…

 
Nous avons dis cela avec des mots simples, sereinement avec pédagogie, en rappelant à P.P qu’en France le parquet est l’organe des poursuites, que la presse n’est pas censée se faire uniquement et exclusivement le portevoix grand public des prises de position d’une seule partie en occultant le reste, que le métier de journaliste ne consiste pas uniquement à choisir une version contre une autre et de s‘en faire le porte-voix, et qu’avant tout, un travail d’investigations, de vérifications, de croisement d’informations et de sources était incontournable.


Nous avons bien tenté d’expliquer à notre « journaliste », que la moindre des choses, dès l’instant ou une personne est citée régulièrement dans ses articles, était de permettre à cette personne de pouvoir répondre et éventuellement d’exprimer sa version des faits, à charge pour le journaliste d’en vérifier la véracité par une enquête…
 
P.P nous a souri… acquiesçant poliment mais sans répondre puis P.P s’est éloigné et P.P a recommencée  à écrire  des articles toujours à charge avec un parti pris manifeste ! 

...« Je ne fais que reprendre mot pour mot les accusations contre Lazare GROUNE donc je fais mon travail correctement puisque c’est le parquet, son frère et sa sœur qui l’accusent… » 

Les attaques systématiques de  Mme  P. Poletto contre Mr Lazare Groune, doublées de  nombreuses erreurs, oublis et approximations, contenus dans ces brillants articles ne nous ayant évidemment pas convaincu de son professionnalisme ni de son l’objectivité,   nous avons décidés d’enquêté plus avant.

Nous avons alors découvert effarés, qu’en 2017  M. Vincent LANTERI (un protagoniste très important de "l'affaire Radio Vitamine») et Mme Peggy Poletto « P.P » avait mis en place un rapprochement économique et commercial entre la radio « MISTRAL FM » (propriété de M. Vincent LANTERI) seule radio locale à Toulon depuis la coupure de « Radio VITAMINE »,  et le quotidien  « Var Matin », qui emploie P.P.

Nous n’inventons rien, ni ne déformons rien ! Ce sont des faits établis !

Ces faits sont vérifiables et publics, le quotidien Var matin qui emploie P.P a signé des accords de régie publicitaire  en 2017... Il paraitrait même que P.P était dans le coup…

Le manque d’objectivité caractéristiques des articles de P.P sur l’affaire radio VITAMINE et Lazare GROUNE depuis 2011 pourrait-il avoir un quelconque lien avec ce rapprochement commercial ?

À suivre …

... la suite

30 Mai 2017  GROUNE L. / MP - APPEL 

PP ne s'embarasse pas de principe pour elle, l'affaire est faite...

Pour Mme Peggy Poletto, non présente à la dernière audience d'appel du 30 Mai 2017, le  même comportement  étant toujours de mise, Maitre Lipari l'avocate de Lazare Groune, excédée, a demandé immédiatement un comportement plus déontologique et un droit de réponse.
que voici, et vous decouvrirez plus bas la forme dédaigneuse et toujours partiale de la réponse de "P.P"(Mme Peggy Poletto).  

 

Hyères, le 31 mai 2017 
N.REF. : 2017013/VL/FC            
GROUNE L. / MP - APPEL 
V.REF : ARTICLE RADIO VITAMINE

A l’attention de la direction de VAR MATIN,  
A l’attention de madame Peggy POLETTO,

DEMANDE DE DROIT DE REPONSE  URGENT 

Madame, Monsieur, 

Un article de VAR MATIN a été publié ce matin, 31 Mai 2017, sur l’affaire RADIO VITAMINE sans que le principe du contradictoire ne soit respecté  dans la rédaction de cet article, Monsieur Lazare GROUNE ex : président et actionnaire majoritaire de RADIO VITAMINE et ses conseils, Maitre Véronique LIPARI et Maitre LEF FORSTER n’ayant, une nouvelle fois, pas pu exprimer leur position et celle de leur client avant la publication de cet article. 

Au moment des plaidoiries, Madame Peggy POLETTO a effectivement tenté de contacter Maitre Véronique LIPARI, mais il était impossible de lui répondre étant en audience, audience qui a duré plus de 10 heures devant la 5éme Chambre des Appels Correctionnels d’AIX EN PROVENCE et qui s’est termi-née environ vers  19 heures 45.

Maitre LIPARI a rappelé madame POLETTO  en voiture après 20 heures à plusieurs reprises, elle s’est contentée de lui indiquer que l’article était ter-miné. 

Aucun journaliste de VAR MATIN n’était présent à l’audience du 30 mai de-vant la 5éme chambre des Appels Correctionnels d’AIX EN PROVENCE et pourtant la position des parties civiles et de leur avocat maître NEWTON est cité in-extenso alors que la position de monsieur Lazare GROUNE représenté  par ses avocats maître Lef FORSTER et Maitre Véronique LIPARI n’y est nullement évoqué.

Lors de l’audience du 30 mai 2017, monsieur GROUNE Lazare a, une nouvelle fois, contesté intégralement les faits qui lui étaient reprochés d’abus de biens sociaux et d’abus de confiance (et de faux et usage de faux  dont il avait obtenu la relaxe devant le Tribunal Correctionnel de TOULON le 25 avril 2016). 

Les avocats de M. Lazare GROUNE ont sollicité sa relaxe intégrale pour la totalité des chefs faisant l’objet de la poursuite pour « absence de matérialité des éléments constitutifs des chefs de prévention poursuivis ».

Il est relaté dans l’article de VAR MATIN  le jugement rendu en date du 25 avril 2016, mais pas en intégralité car monsieur Lazare GROUNE président de RADIO VITAMINE a été relaxé en première instance des faits de tentative d’usage de faux et de complicité de faux et condamné pour abus de biens so-ciaux et abus de confiance ce qui n’est pas noté dans l’article querellé. 

Monsieur GROUNE a  précisé  devant la Cour d’Appel d’AIX EN PROVENCE qu’il n’y avait eu aucune dissimulation de ses revenus qui ont fait l’objet de multiples contrôles fiscaux suivi par son expert-comptable. Que l’intégralité de ses revenus  fut déclarée chaque année à l’administration fiscale. 

Monsieur Lazare GROUNE, fondateur du réseau régional RADIO VITAMINE  dont les autorisations d’émettre sont encore actuellement attribuées aux associations ATC et ARA a, une nouvelle fois, soulevé l’irrecevabilité des demandes des parties civiles qui furent déjà déclarées irrecevables devant le Tribunal Correctionnel de TOULON par décision du 25 avril 2016.

Monsieur Lazare GROUNE a également indiqué à la cour que Radio VITAMINE était toujours actuellement en état de réémettre et d’apurer son passif après le rejet par le CSA lors de son assemblée plénière du 9 Décembre 2015 des trois offres de reprises proposées au CSA dont l’une émanant des parties civiles. 
M. Lazare GROUNE a également précisé à la cour que le mandataire liquida-teur Maitre LOUIS, qui était représenté à l’audience, en avait été officiellement informé par voie de recommandé depuis le mois de Janvier 2017

Je vous remercie d’intégrer ce droit de réponse de monsieur Lazare GROUNE suite à l’audience qui s’est déroulée hier devant la Cour d’Appel d’AIX EN PROVENCE sans y ajouter ou y soustraire, afin que le principe du contradic-toire soit respecté en toute objectivité. L’affaire est mise en délibérée au 12 septembre par la 5éme Chambre de la Cour d’Appel d’AIX EN PROVENCE.

Véronique LIPARI

 

Le suivi du droit de réponse...

Var-matin et les Radios sont dans un bateau!

 Le journal quotidien Var-matin, est aujourd'hui : Régie commerciale De Mistral Fm dont le propriétaire Mr Vincent Lanteri est un protagoniste très important de "l'affaire Radio Vitamine"

   Comme vu précédemment, Mme Peggy Poletto, journaliste, a jeté en pâture dans les colonnes "Justice" du quotidien,  des articles parfaitement à charge (tel un procureur zélé), contre M. Lazare GROUNE président de"Radio  Vitamine".

Le bateau  où sont montés, de gré  ou de force  ces médias, devrait en toute justice et probité, couler... En attendant, les impliqués vont apprendre à manier l'écope, Mr L. Groune , malmené, en ayant déja malgré lui  depuis 7 ans, appris le maniement.

Moussaillons sur le pont ...

Site créé par Flash en Ligne, un produit e-magix